Celestial Stars

Bienvenue Invité, amuses-toi bien aujourd'hui et fais de ton mieux! ♪
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les rubans du Corayon [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
June
Christmas Tears
Christmas Tears
avatar

Féminin
Nombre de messages : 833
Age : 21
Surnom : NANA BANANA , SCARLETTE , RACLETTE ( =w= )
Localisation : Fourré dans la douce et touffu fourrure de Scarlette


Celestial Card
Nom d'équipe: FREAK ANONYMOUS
Points Célestes: 30 PC
Membres de l'équipe:

MessageSujet: Les rubans du Corayon [SOLO]   Dim 1 Mai - 21:20




C'étais une mission de niveaux C, rien de bien difficile pour les chefs de la guilde en personne, bien que celle-ci fut un peu surestimé, car un nouveau aurait, lui aussi, pu réaliser une mission de cette ampleur. Peut être que le client, Mlle. Pik, craignait envoyé ses sauveurs à la mort. C'est dans la matinée, dans les environ de 10H, que je décrochai la quête de l'imposant tableau qui se trouvait dans le Hall. Aussitôt, je m'en allais rapporter à la secrétaire et à Scar l'obtention de la mission. Scar eut tendance a sous-estimé la mission et à se moquer de l'excitation que j'éprouvais. Toutes façons, j'ai depuis longtemps l'habitude du comportement hautain que prend Scar. Elle a pris la mauvaise habitude de se moquer de tout, un jour cela lui retombera sur le bout du nez. L'énoncer de la mission disait donc : « Un, deux, trois... AAAHH ! J'ai perdu un de mes rubans, je crois qu'il est rouge ou peut être bleu, mais aidez-moi ! » Je vous l'accorde, moi non plus je ne parvenais pas à percevoir une difficulté dans cette demande. Mais nous n'allions reculer devant rien et, aux alentours de midi nous partions pour le Bourg-Emerauld, là où notre chère cliente, Mlle Pik nous attendait. Comme nous sommes assez éloignés du Bourg, il nous fallut compter au moins une bonne heure de marche pour enfin rencontrer la demoiselle. J'aurais pu la reconnaître de très loin grâce aux trois rubans - jaune, vert, noir - qui embellissaient les trois piques qu'elle avait sur sa tête. Effectivement sur l'une de ses quatre branches il manquait un ruban. Celle-ci ne cessait de pleurer son ruban perdu et on avait, moi et Scar, beaucoup de mal à comprendre ce qu'elle voulait nous dire. Plusieurs minutes suivirent et nous tentions désespérément de raisonner la jeune fille qui au bout de dix minutes pu prononcer trois, quatre mots à peu près compréhensible. « Excusez-moi, je me nomme Ai ! A cause de mes idioties je vous ai retardé dans votre mission, partons maintenant. » Elle avait raison, nous avions pris un certain retard et nous espérerions rentrer avant le soleil couchant, mais malheureusement la lune risquait d'être de la partie. Il n'est pas très intéressant de vous parler du voyage si ce n'est que nous avions bien discuté avec Ai et que le soleil tombait de plus en plus de l'autre côté de la terre. Nos petites pattes peinaient après toute cette route, car le Bourg Emerauld n'est pas très proche du Lac au Lucioles.




Enfin nous venions d'atteindre les portes du Lac au Lucioles, mais à notre plus grand regret la lune était parmi nous ce soir. Bien que nous ne voulions pas rechercher le ruban dans la pénombre, nous ne tarderons pas à assister à l'un des plus magnifiques spectacle que la nature puisse nous offrir. Nous nous séparions pour rechercher l'accessoire de Mlle Pik, moi je cherchais dans les profondeurs du lac, Scar et Ai dans les herbes et les hauteurs du terrain. Je trempais une patte dans l'eau et je ressentie un petit frisson qui remontait de mes entrailles. Peu importe la fraîcheur de l'eau, je fis mieux de me dépêcher, car le ciel s'obscurcissait de plus en plus et dans trente minutes je serais incapable de voir la moindre plante. Je fus très étonnée de voir un fond aquatique si peuplé et si beau et bien qu'étant un lac de taille respectable, celui-ci s'avéra plutôt profond. A ma plus grande surprise je découvris de multiples galeries abritant des familles de magicarpe, de poissirene ou encore de barloche, d'ailleurs je m'adressais à un barloche. « Excusez-moi, auriez vous trouvez un ruban rouge ou bleu ? » Le barloche me regardais avec un air tellement ahuri, que je n'essaya pas de pousser le dialogue plus loin, je m'éloigna discrètement. Je nageais de galeries en galerie lorsque je vu dans les profondeurs un ruban, tout naturellement accrocher à ce que je croyais être un bâton. Je m'approchais et pris le ruban entre ma mâchoire. La fut ma plus grande erreur, en fait c'étais un pokémon ! Un relicanth endormie me regardait droit dans le yeux et apparemment il n’appréciait pas du tout ma petite visite nocturne. Heureusement j'eu la chance que celui-ci fut clément et accepta mes excuse. Après une courte discutions lui expliquant ma situation, il me dit que ce ruban lui appartenait depuis sa naissance et qu'il ne le donnerait en aucun cas. Le temps se faisait long et j'avais ratissé le sol de tout le lac, et pas la moindre trace du ruban. J'en avais presque oublié mes coéquipier qui, eux, avaient sans doute trouver la parure. Je ne m'attarda pas plus longtemps et commença à remonter à la surface de l'eau. C'est alors que, je vis à la surface des milliers de points lumineux qui paraissaient faire un danse. Je doubla de vitesse et atteignit bientôt le monde extérieur.




Je passais silencieusement la tête à la lisière de l'eau. Aucun bruit, et des milliers de lucioles virevoltaient dans le ciel noir, on aurait presque pu les confondre avec le ciel bleu marine en ce soir d'été. La spectacle était imprenable, enfin je réussie à ôtez mes yeux des insectes, pour chercher mes deux compagnons. Ils étais en face de moi, la bouche grande ouverte, les yeux pleins d'étoile et j'étais en train de me demander s'ils avait passer leur temps à regarder les insecte ou à chercher le ruban de Ai. Je criais à plusieurs reprise le nom de Scar mais elle resta tel qu'elle, et j'ai bien cru, pendant un instant, qu'elle le faisait exprès. Non, il y avait autre chose, je sentais une force et j'étais suffisamment près d'eux pour qu'ils répondent à mon appelle. Là ! Un Soporifik en lévitation avait hypnotisé mes amis ! Je lanca mon attaque "Pistolet A O" qu'il le bouscula et le fit tomber dans l'eau. Il ne s'y attendait vraiment pas et Scar et Mlle Pik. étaient enfin libérés de l'emprise du pokémon ennemie. Je lui demandais avec un calme incroyable pourquoi faisait-il ça. « AHAHAHAHA ! Je savais bien que ce petit cochon des eau reviendrais rechercher son ruban. » Quel rire gras et hideux ! « Vous lui avez donc volez ! » Il recommença à rire et ne répondit pas. Le fourbe, il ne s'en sortira pas comme ça ! Je relança une fois de plus "Pistolet A O" qui l'esquiva avec un facilité énervent grâce à son pouvoir de téléportation. Mais Scar arriva et le chargea avec "Vit.Exteme", ce coup là il ne pu l'évité. Il y avait de la fumé partout et le Soporifik en profita pour lancer une attaque "Gaz Toxik". Je leur criais de ne pas respirer mais voilà presque 1 minutes que nous retenions notre respiration. Pour la survie de l'équipe Scar provoqua une explosion avec son lance-flamme ce qui dispersa tout le gaz. Le pokémon avait l'air étonner de tant de conviction. Mlle Pik. qui restait en retrait allait alors nous être utile en utilisant "Soin" qui redonna tout pleins d'énergie à la fière tigresse. C'est alors que Venise en profita pour lui bondir dessus et lui envoyé en pleine gueule une attaque "Laser Glace, qui lui congela le nez. Le pauvre qui aimait tellement son nez car celui-ci lui permet de manger les rêves, tomba dans les pommes sous le choc. Scar ouvrit la bouche. « J'espère que ce satané mangera des cauchemars et tombera malade ! »




A présent le plus important était le ruban. Oui, toute cette histoire pour un triste bout de tissus, au moins Ai ne pourrait que nous remerciez et être à présent heureuse. Scar déplia la main du Sporifik car il l'avait conserver dans celle-ci pendant tout le combat. Puis, il le donna à Mlle Pik. qu'il l'enfila hâtivement sur sa corne centrale. Elle se mit a compter ses ruban en rigolant. « Un, deux, trois et quatre ! » Puis pour aucune raison, ils se mirent à rirent tous en coeur. La mission toucha à sa fin et je ne vous conte pas le voyage du retour car il fut long et nous étions tous très fatigué. Je pense que nous réfléchirons à deux fois avant de sous-estimé une mission de rang C.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


    Nobody said it was easy
    It's such a shame for us to part
    Nobody said it was easy
    No one ever said it would be this hard
    Oh take me back to the start


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les rubans du Corayon [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Celestial Stars :: Zone de RPG :: Donjons :: Lac aux Lucioles-