Celestial Stars

Bienvenue Invité, amuses-toi bien aujourd'hui et fais de ton mieux! ♪
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Unavoidable fate [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blaze
Eternal Redemption
Eternal  Redemption
avatar

Féminin
Nombre de messages : 212
Age : 26
Surnom : Etoile, Hoshi, Vermilion Star et/ou Kaya
Localisation : Chevauchant un mouton arc-en-ciel qui donne joie et fertilité. Et avec mon copain le grille-pain ♥


Celestial Card
Nom d'équipe:
Points Célestes: 30 PC
Membres de l'équipe:

MessageSujet: Unavoidable fate [Solo]   Dim 22 Mai - 23:58



Le bonheur ? C'est le chagrin qui se repose.
Moi pessimiste quand je dis cela ? Non, réaliste.


    Han la poisse ! Pour une seconde mission, me voilà dans la grande forêt réputé pour avoir dans cette endroit un Majaspic terrifiant. Le superviseur à un truc contre moi. A peine ai-je fini ma précédente requête, qu'il ne m'autorise une pause que de six petites heures, six pathétiques petites heures... Parce que comme quoi, la majorité des teams évite la zone où je suis actuellement. C'est mon jour de congé, et je suis là alors que normalement je devrais faire seize heures dans les bras de Cresselia... Bref, j'avais clairement pas le niveau pour ce genre de quête où l'endroit s’avérait être aussi hostile que reposant pour moi car, cet océan de verdure bien à l'ombre sous les arbres. Une envie de m'assoupir me prit, frustration ! Je n'y avait pas le droit. Actuellement, je marchais dans le but de conserver mon énergie pour en finir vite, mais voilà qu'un Coatox apparu, fier et avec une attitude belliqueuse. Sérieux ! Dans une vie antérieure j'ai dû être la reine psychopathe despotique de Celestia, car c'est pas normal comment je suis punie. Le batracien fondit on ma direction, brandissant le poing qui aborda à la suite, une lueur violine. esquivant cette assaut avec une certaines aisance tous ses coupes remplit de fureur, j'avais remarquée un truc trop pas net. A chacun de ses coup raté, les roses se fanaient. Pas de doutes il utilisait la rarissime attaque Direct-Toxik. Maintenant j'allais me battre, pour connaître le secret de cette attaque. Je fis un petit saut en arrière avant de bondir sur mon opposant, la musique motivait mes actions, et la fraîcheur des lieux est agréable... Lui assénant mon plus gros coup de tête, il en reculait, mais ce mauvais perdant lâcha des Bombes-Beurks esquivant les une après les autres, quand elles furent au sol, elle explosèrent me couvrant avec ma peau élastique très résistante... rien, tout allait bien, Il se ménageait, sans nuls doute :

    « Dis-moi ! t'es du genre douée, toi !
    - Tseuh?! T'qui toi au juste...»

    Le coatox à l'impolitesse millénaire fit un bond en arrière. Prenant une pose plus que suspecte, nos yeux se croisèrent et comme d'habitude, J'eus droit à un regard intrigué, mes iris sans nuls doute. Secoua la tête en murmurant quelque chose de peu audible et disparu. Je suis pas idiote, j'vais pas aller à sa recherche si c'est pour me battre encore. Ce silence me mit mal à l'aise, autant on entendait les rugissement des Pokémon, autant c'était le néant absolu. Le néant ne m’effraie pas le moindre du monde. C'est juste que je sais qu'il y a des personnes qui m'épis et cela m'empêche de profiter de la puissance de la magie lyrique. Une lumière vint m’éclairer. J'étais arrivée au lieu de rendez-vous. Un groupe de Machoc, mais que fichait-il ici ? Les Pokémon avaient une grandes estimes du territoire. Mais les donjon mystère changent à chaque fois que l'ont change de zone... Ils ont dû se perdre. Retirant mon casque musical de mes appareils auditifs, j'entrepris d'ouvrir le dialogue avec les "colonisateurs". Après de la diplomatie, voilà qu'ils me bousculèrent... Calme, je me relevai tranquillement quand l'un d'eux prit mon casque et se mit à danser... trop, c'est trop ! Je mis un enorme coup de tête au pokémon combat qui tomba étourdi, ramassant son corps je frappai ses camarades avec. Me rendant mon casque, j'approchai pour l'entendre parler de ma récompense qui m'attendait à la sortie. Et il disparu. Pas clair cette histoire, mais ce qui l'était encore moins, c'est cette voix sifflotant dans les ténèbres qu'était la forêt labyrinthe :

    « Blazsssu ! Ssssssa fait sssssi longtemps !
    - Tcheu ?!»

    Visiblement, j'étais connue de pas mal de monde. Mais ce Majaspic me mettait mal à l'aise de par sa majestueuse nonchalance que par son air vicieux. Je n'ai aucune chance de m'en sortir... Attendez ! Comment ça, longtemps ?! Sait-on déjà rencontré ?! j'ai mon billet pour la survie. Suffisait juste que je me mette à lire son jeu. Chose que je ne ferai pas, mon flegme quasi-insurmontable. Le serpent à la grâce digne d'un seigneur et au regard aussi fourbe qu'un Farfaduvet vint me regarder droit dans les yeux. Quand nos iris se toisèrent, il écarquilla les siens.Puis de sa voix sifflante, il vint percer le doux silence de la forêt sombre qui m'était des plus agréable. Ca voix m’était d'amblé insupportable car, elle m'empêchai de profiter de la mélodie qui se profilait dans ma tête. Il prit ensuite la parole :

    « Blazsssu... je vais finir se que Chrome Death Razsssor n'a pu finir.
    - Eh ? Ce nom, il me rappel un truc...
    - Ssset idiot, aussssi puissssant sssoit-il, sssa galanterie l'empêche de sssse donner pleinement contre une femme... Pathétique...
    - Ouais, ouais... et donc... toi "ausssi" tu en veux à ma vie... Mai "Razsssor" j'vois pas qui "ssss'est"... ssssa craint...
    - Blazsssu... Petite impertinente ! Comment ossses-tu ?! M'oublier ?! Moi, le tout puissssant Majassspic terrifiant la terre et le sssiel. Nidhögg. Le messager de ta mort.
    - Cool... mais j'vois toujours pas qui tu es... et encore moins "sssss'que" j't'ai fait.
    - Sssssssii je te dis... Midori
    - ?! »

    Wouhou... genre c'est le passé qui revient en force maintenant. Mais j'avais une chance de rencontrer encore une fois la Fragilady aux yeux de sang. Dans ces lieux obscurs, j'allais me battre pour ma vie... Une mission de débutant... mes fesses ouais, si j'étais pas moi ma vie serait moins chiante mais là... Me mettant à courir j'essayai en vain de frapper de mes Casse-Brique le serpent qui glissait dans l'herbe L'obscurité m'empêchait de le voir clairement et ce, depuis que le combat s'était lancé. Sprintant jusqu'à lui, je l'ai enfin ! l'attrapant au niveau de la gorge, je le criblait de coup de poing et le tout au niveau du visage pour en finir j’exécutai mon plus puissant coup de pied. Le reptile tomba au sol et de ses yeux détruit, il m'afficha son rictus le plus malsain... Quelque chose me parcourait , c'était lui, le vrai, me faisant sa pire étreinte. Cette succession de bruit sourd... Mes os ! il me les brises ! Je devrai faire quelque chose... je tiens pas à crever ici et par chance il approcha sa tête :

    « Je te connaissssais bien plus forte...
    - Sssssi tu sssssavais...»

    Visiblement ma petite mesquinerie n'avait guère plus à notre seigneurie. Je suffoquai... ma vue se troublait... Sa bouche s'entrouvrit et une faible lumière blanche commençait à se faire. Lance-Soleil. Il déconnait pas quand il parlait de me refroidir...
    O-OK !? Où je suis là... une salle noir et une silhouette fondit sur moi m'e criblant de coup. Ce qui était louche c'est que je ne ressentais rien du tout. Mais bon... j’allais répliquer d'un coup de pied bien placé. M'attrapant le pied, il retira sa capuche et la zone devint blanche... Oh Arceus ! Cette personne :

    « Quelle oeuvre d'art ! tu es de toute beauté !
    - Wouha la fausse modeste... beuh t'vas bientôt crever comme un tadmorv, t'es trop une bouffonne... Razielle... Azy...
    - Bwaaah... C'est pas comme si j'avais de bonne raison de vivre, Midori va bien et Chromy... J'm'en tape.
    - Et ton refrè ?! J'suis censée être toi, mais azy... Tu f'chier... Casse-toi... Ah, mais avant... tourne la roulette de c'te breloque musicale, ça monte le son... »

    Blaze fit un saut enchaîné de quelques bonds avant de me mettre un coup de fracass'tete qui brisa la salle comme un miroir tombant au sol.
    Une lumière intense se présentait, c'était le Lance-Soleil... J'allai me tirer de cette situation... essayant de me mouvoir, je parvins à libérer mon cou et lui assénai un coup de tête des plus dévastateur, j'en fut chambouler moi-même tant il s'envola au loin, cognant un mur, son laser rasa les feuilles laissant donc bon faisceau de lumière. Donnant l'effet d'un projecteur lors d'une pièce de théâtre, c'était beau... Très beau

    « Ton Fracassssse'tete ! Bee. Tu ne blague plus... Je reviendrai !
    - Pas de ssssssoussssis...»

    Il disparu dans les ténèbres de la grande forêt... Comptez sur moi pour ne pas aller à sa recherche. J'ai certes appris une attaque, mais elle fait super mal, les dégâts de recul sont affreux... mes os broyés ; je marchais, enfin si on pouvait appeler ça marcher car je boitais comme une dératée. Me goinfrant de baies de toutes sortes, Je parvins à sortir m'expliquant avec le Pomdepik qui me donna mon butin... après de médiocres adieux, Je m'en allai, dans mon dortoir et dormir avec le son assez fort pour me rendre sourde... Mais d'abord, j'allais faire une petite halte à l'infirmerie, j'avais trop mal et ce Pomdepik me regardait avec des yeux tritoneux... J'y crois pas ! Il avait explosé ! Pourquoi il a pas fait plutôt au lieux de demander de l'aide ! Crevard ! Je recommence à parler comme avant... Mon pied gauche était le seule apte à avancer. Ce Nidhögg, j'espère ne pas le revoir. Midori par contre il faut que je la croise, il me semble qu'elle est chez les Bloom Guardians. Quant à Chrome Death Razor, je m'en moquai de ce Scalproie, si je venais à le croiser, je vais le massacrer.

    Arrivant au Bourg-Emerald, j'entrepris de reprendre ce fichu radeau, mais la nuit m’inquiétait, mais juste pour la splendeur du vent qui devant moi, s'étendait une infinie de possibilités. J'étais motivée, poussant le radeau et m'allongeant dans une position plutôt habituelle, allongée, capuche remontée, les yeux entre-ouverts. Bercée par la mer, sous les astres, la reine lunaire était divine et sa garde royale constituée d'étoiles aussi. Ce bal nocturne, jamais je ne l’oublierai. Enfin je dis ça, mais j'aurais oublier tout cela d'ici l'aube... Pas que je sois une amnésique partielle, juste que je suis lasse... pour peu j'ai oublier le prénom du serpent.

    Bonne nuit,
    Bee'.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



It's like, one day you found a treasure in childhood, tried sharing that pleasure but no one would listen. It turned into the fragile heart. So you tried to be a treasure of someone else. But if there's no one to take you either way. There's no reason to stay no need to be fake. Towards somewhere else you're supposed to be. Just make it a brand new day. It's time to walk away.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Unavoidable fate [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Celestial Stars :: Zone de RPG :: Donjons :: Forêt Labyrinthe-